vendredi, juin 21, 2024
HomeLifestyleMinimiser la douleur : conseils alternatifs pour gérer le mal de dos...

Minimiser la douleur : conseils alternatifs pour gérer le mal de dos sans chirurgie de la colonne vertébrale

On estime qu’environ 80 % des adultes ressentent une lombalgie à un moment ou à un autre de leur vie, selon la source de confiance de l’adulte. Les causes peuvent être un claquage musculaire (dû à des activités comme le soulèvement de charges), un accident ou une affection préexistante comme l’arthrite, l’ostéoporose ou la scoliose. Les médecins peuvent parfois préconiser une intervention chirurgicale pour traiter le mal de dos chronique ; toutefois, elle n’est pas toujours nécessaire.

En dehors de la chirurgie, d’autres alternatives chirurgicales à Los Angeles peuvent aider à soulager les symptômes associés au mal de dos. Il s’agit notamment des remèdes maison, des thérapies de médecine alternative et des changements de mode de vie. Comme il n’existe pas de traitement unique qui fonctionne pour toutes les personnes souffrant de mal de dos, cet article passe en revue certaines options non chirurgicales qui peuvent être efficaces pour les personnes aux prises avec ce problème.

1. Manipulation de la colonne vertébrale

Source : spine-health.com

La manipulation vertébrale, également connue sous le nom de manipulation chiropratique, est une forme de travail corporel thérapeutique visant à ajuster et à stimuler la colonne vertébrale. En fonction de la personne et de son état, la manipulation vertébrale peut être utilisée comme une option thérapeutique complémentaire pour soulager, par exemple, les douleurs lombaires.

Cependant, il est important de noter que ce type de traitement n’est pas adapté ou sûr dans certaines situations, comme l’ostéoporose, l’arthrite ou les problèmes de moelle épinière. Par conséquent, consultez toujours un professionnel qualifié avant de recevoir un traitement d’ajustement. Les professionnels qualifiés qui peuvent effectuer des manipulations de la colonne vertébrale peuvent être des kinésithérapeutes, des médecins ostéopathes, des chiropraticiens agréés et certains médecins.

De plus, lorsqu’elles sont effectuées correctement par un spécialiste qualifié, les manipulations de la colonne vertébrale présentent des risques minimes. Toute gêne mineure devrait généralement diminuer dans les 1 à 2 jours suivant la fin de la séance.

2. Acupuncture

L’acupuncture est une pratique ancienne de la médecine traditionnelle chinoise. Pendant l’acupuncture, un praticien utilise des aiguilles très fines pour stimuler des points spécifiques du corps afin de promouvoir la santé et le bien-être. Elle est souvent utilisée pour traiter les maladies chroniques ou soulager les douleurs chroniques. Plusieurs études ont confirmé que l’acupuncture peut traiter efficacement les lombalgies chroniques. Une méta-analyse a également conclu qu’elle soulageait durablement les symptômes de la douleur chronique.

3. Régime anti-inflammatoire

Source : everydayhealth.com

Les douleurs chroniques sont souvent liées à des niveaux élevés d’inflammation. De nombreuses personnes se tournent vers les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) en vente libre pour être soulagées. Cependant, la recherche suggère de meilleurs moyens, plus naturels, de réduire l’inflammation dans l’organisme. Un régime anti-inflammatoire peut être bénéfique pour les personnes souffrant de douleurs chroniques et peut aider à réduire l’inflammation causée par divers facteurs.

Des études montrent que le fait de choisir des aliments entiers et non transformés plutôt que des aliments transformés ou sucrés favorise la diminution des niveaux d’inflammation. C’est pourquoi il est essentiel de se concentrer sur des options naturelles comme les légumes, les fruits, les noix, le poisson et les céréales complètes. Il a été prouvé que la consommation de ce type d’aliments contribue à atténuer la douleur, alors que les aliments transformés ou sucrés peuvent aggraver les inflammations. En conclusion, si vous souffrez de douleurs dorsales et que vous cherchez une réponse non médicale, envisagez de vous concentrer sur les aliments complets, au moins une partie du temps !

4. Perte de poids

L’excès de poids peut exercer une pression sur la colonne vertébrale et les muscles du dos, entraînant des déficiences dans les activités quotidiennes. Des recherches ont révélé que l’obésité est liée aux douleurs dorsales et à l’invalidité chez les hommes. Si l’excès de poids d’une personne est à l’origine de douleurs dorsales, il peut être bénéfique de perdre des kilos. Il est recommandé aux personnes en surpoids de discuter avec leur médecin des méthodes sûres pour perdre du poids.

5. Consommez suffisamment de calcium

Source : centralcoastorthodontics.com.au

Le rôle du calcium et de la vitamine D dans le maintien de la santé osseuse ne peut être sous-estimé. De nombreux maux de dos chroniques sont dus à un affaiblissement des os et à un manque de nutrition comme l’ostéoporose. Il est généralement recommandé aux adultes de consommer quotidiennement 1 000 à 1 200 mg de calcium et 600 à 800 unités internationales de vitamine D. Au-delà de 2 000 mg, une personne peut être exposée à des problèmes cardiaques ou à des fractures.

Heureusement, il existe de nombreuses sources de calcium dans l’alimentation : sardines et saumon en conserve avec les arêtes, produits laitiers (yaourt, fromage, lait), légumes à feuilles vertes (brocoli et bok choy), soja et tofu. Si ces aliments ne sont pas suffisamment nutritifs, un diététicien peut recommander d’autres options, ou le médecin peut prescrire un supplément. Assurez-vous de parler à votre médecin de vos besoins particuliers en matière de santé !

6. Corriger la posture

Le maintien d’une posture correcte peut contribuer à réduire les lombalgies chez les adolescents. Des chercheurs ont mené une étude et ont constaté que la réalisation d’un programme d’exercices de 8 semaines axé sur la correction de la posture réduisait efficacement les douleurs aux épaules et au dos. Des dispositifs portables sont disponibles à la vente en ligne et rappellent gentiment aux individus de réaligner leur posture. Si l’espace de travail est inconfortable ou non naturel, il est également essentiel d’apporter des modifications favorisant l’ergonomie. Dans l’ensemble, ces mesures peuvent être prises pour réduire les problèmes posturaux qui contribuent aux douleurs du dos et des épaules.

7. Ne portez pas de talons aiguilles

Source : tcfoot.com

Les talons aiguilles et les talons hauts peuvent être un effet de mode, mais malheureusement, ils peuvent causer des douleurs dorsales à long terme. Le port de ces chaussures pendant de longues périodes désaligne le bas du dos, la colonne vertébrale et les hanches et entraîne une surcharge musculaire. Même les talons compensés ou les talons hauts sont à éviter.

8. Changer de mode de vie

Si vous vivez avec des douleurs chroniques, vous devez modifier votre mode de vie pour mieux gérer votre état. Soyez attentif aux activités susceptibles de provoquer une gêne accrue et prenez des mesures pour les éviter. De plus, cessez immédiatement de fumer, car la nicotine peut inhiber les processus de guérison et exacerber les symptômes de votre état. Vous devriez reconnaître vos limites et respecter un rythme régulier lorsque vous faites l’épicerie ou tondez la pelouse ; cela devrait contribuer à empêcher les signes d’aggravation.

9. Huile de CBD

Source : medicalnewstoday.com

Les cannabinoïdes présents dans la plante de cannabis produisent une variété d’effets sur les utilisateurs. Les cannabinoïdes les plus connus sont le cannabidiol (CBD) et le tétrahydrocannabinol (THC). Le THC est connu pour induire une sensation de « high », tandis que l’huile de CBD dérivée du chanvre n’a pas cet effet. Les gens utilisent l’huile de CBD pour gérer la douleur, et des études récentes suggèrent qu’elle peut avoir un effet de réduction de la douleur significatif ; cependant, des recherches supplémentaires doivent être menées avant que les experts puissent définitivement approuver le CBD comme une forme efficace de soulagement de la douleur. Il est essentiel de se rappeler que l’huile de CBD n’est pas encore considérée comme légale dans tous les États ; il est donc toujours sage de vérifier les lois locales avant d’acheter ou d’utiliser des produits à base de CBD.

Bottomline

La chirurgie n’est pas le premier choix de traitement pour la plupart des patients souffrant de douleurs dorsales. Les approches conservatrices, telles que les modifications du mode de vie, les thérapies naturelles et les programmes d’exercices, peuvent aider à soulager les symptômes sans chirurgie. La chirurgie doit être envisagée en dernier recours ou uniquement dans les cas graves, lorsqu’aucune autre option n’est disponible.

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
Articles populaires