jeudi, juin 20, 2024
HomeLifestyleMaladies hépatiques graisseuses non alcooliques : Tests et traitements avancés

Maladies hépatiques graisseuses non alcooliques : Tests et traitements avancés

Le foie humain peut présenter de nombreuses anomalies, mais la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD) est l’une des plus courantes. Cette maladie a connu une augmentation récente de 25 % dans les pays occidentaux. Cela soulève de nombreuses préoccupations concernant l’un des organes les plus importants de votre corps, et vous devez vous efforcer de rassembler des informations pertinentes à son sujet.

La stéatohépatite non alcoolique (NASH) fait également l’objet de nombreuses plaintes. Une question vous vient donc à l’esprit : qu’est-ce que la NASH ?

La NASH survient lorsque l’excès de graisse provoque une inflammation et un gonflement du foie. Dans certains cas, elle peut conduire à un cancer du foie. Jusqu’en 2030, on prévoit que le nombre de patients atteints de NASH et présentant une fibrose avancée va plus que doubler. Différentes approches de modélisation ont abouti à des calculs comparables mais légèrement plus prudents, ce qui confirme l’ampleur du problème clinique.

La NAFLD et la NASH vont de pair. Ainsi, chaque fois qu’un être humain rencontre une difficulté, les chercheurs restent vigilants pour trouver des solutions appropriées à ces problèmes. Il en va de même pour la NAFLD. Cette maladie étant en pleine expansion, il existe des possibilités de se faire dépister.

1. Personnes à risque

Source : medicaldialogues.in

Les professionnels de la santé ne connaissent pas la cause spécifique de la stéatose hépatique, mais ils pensent que la cause la plus fréquente est l’obésité. Au cours des dix dernières années, l’obésité a augmenté aux États-Unis et la stéatose hépatique est en progression constante, selon les professionnels de la santé. La stéatose hépatique peut toucher les enfants et les jeunes adultes, bien qu’elle frappe le plus souvent au milieu de la vie.

Voici ce qu’il faut savoir :

  1. Surpoids
  2. Diabète
  3. Pression artérielle
  4. Taux élevé de graisse dans le sang

2. Tests avancés pour la NAFLD

Les tests sont généralement conseillés aux personnes en surpoids dont les analyses sanguines révèlent des taux élevés d’enzymes hépatiques. Cela suggère une inflammation potentielle du foie, car la majorité des patients atteints de NAFLD ne présentent aucun symptôme.

Le diagnostic est posé après avoir écarté d’autres causes d’inflammation du foie. Les tests ont donc pour double objectif de déterminer l’étendue de l’inflammation du foie et d’exclure d’autres causes, telles que les calculs biliaires ou les infections virales.

Le dépistage de la NAFLD n’est pas conseillé chez les personnes qui ne présentent pas de conditions ou de symptômes préexistants d’inflammation du foie. En effet, la probabilité de trouver une NAFLD est extrêmement faible et le risque potentiel de découvrir des anomalies qui s’avèrent finalement sans importance, mais qui pourraient entraîner des tests inutiles et des interventions potentiellement dangereuses.

Source : freepik.com

Trois tests principaux sont effectués pour diagnostiquer la NAFLD.

  • Analyse de sang (utile pour déterminer l’inflammation du foie)
  • CT scans &amp ; MRI pour obtenir des images du foie
  • Elastographie transitoire (un test basé sur des ultrasons qui aide à déterminer les graisses dans le foie. S’il y a une grande quantité de graisse qui conduit à la NASH, ce test ne sera pas fiable.)

3. Traitement de la NAFLD

Si l’on vous a diagnostiqué une NAFLD mais que vous ne souffrez d’aucune autre maladie, vous pouvez suivre votre propre traitement. Il vous suffit de modifier votre mode de vie, y compris vos habitudes alimentaires, car il est important de comprendre que vous devez contrôler votre poids.

Il est essentiel d’inverser l’accumulation de graisse dans votre corps, car c’est la cause principale de la NAFLD.

Essayez également de contrôler le cholestérol et les triglycérides. Cela peut se faire en éliminant les graisses. En outre, vous devez ajouter des fibres et des protéines à votre régime alimentaire. Vous devez également faire de l’exercice, par exemple en allant marcher régulièrement.

Enfin, si vous fumez et buvez, vous devez arrêter. Cela doit être fait immédiatement pour prolonger votre vie.

Source : verywellmind.com

Par ailleurs, si vous souffrez de NASH, il n’existe malheureusement pas de médicament permettant d’inverser l’augmentation des graisses dans le foie. Les dommages causés au foie sont parfois stoppés ou même inversés. Cependant, chez certaines personnes, la maladie s’aggrave. C’est pourquoi il est essentiel de prendre en charge toute maladie susceptible d’aggraver la stéatose hépatique si vous souffrez de NASH.

Cependant, certains médicaments font l’objet de recherches en tant que thérapies potentielles de la NASH. Les antioxydants comme la vitamine E en font partie. En outre, les chercheurs étudient de nouveaux traitements diabétiques pour la NASH qui pourraient être administrés aux personnes non diabétiques.

Néanmoins, vous devez demander l’avis d’un spécialiste du foie avant d’utiliser ces médicaments, car ils peuvent entraîner des complications. De plus, trouver le bon médicament peut s’avérer difficile car le foie n’est pas dans son état idéal.

Ce qu’il faut surveiller

Il existe peu d’options pour remédier à ce problème fatal, qui peut même conduire au cancer. Alors, pourquoi ne pas opter pour un changement de mode de vie ?

Vous pouvez effectuer un examen complet du corps avec un test de fibrose et veiller à ce que tout soit contrôlé et équilibré. Il vous sera ensuite plus facile de changer vos habitudes en vous basant sur les suggestions mentionnées ci-dessus.

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
Articles populaires