lundi, décembre 5, 2022
HomeCultureLes principaux caractéristiques de la culture africaine

Les principaux caractéristiques de la culture africaine

Les pays africains font partie des pays les plus riches en culture. Découvrez, dans cet article ce qui caractérise la culture africaine.

L’Afrique est un pays riche en termes de culture et de croyance. D’ailleurs, tout ce que font les Africains se base sur ces derniers. Pourtant, il en a été dépossédé suite à la colonisation. Mais son histoire, sa lutte ainsi que son quotidien ne peuvent être défaites de cette culture et croyance.

La culture africaine : les caractéristiques

La culture africaine possède des caractéristiques bien définies. Il s’agit de l’appartenance communautaire, de la solidarité et de l’hospitalité, sans oublier la dimension masculine et féminine ainsi que la distance hiérarchique et l’oralité. Ce, en considérant les autres cultures que les Africains ont et conservent.

L’appartenance communautaire, la solidarité et l’hospitalité

Dans la société africaine, le sentiment d’appartenance à un groupe est très fort. Cela permet à chacun de respecter la norme et les règles de la société en suivant les rites. Dans la mentalité africaine, tout le monde est né pour être utile à son entourage. C’est la raison pour laquelle, la solidarité et l’hospitalité prennent beaucoup de place dans sa communauté.

La dimension masculine et féminine

En Afrique, les valeurs masculines sont dominantes. Mais cela impose beaucoup d’obligation aux hommes. Ils doivent chercher un moyen pour subvenir aux besoins de leur famille. En ce qui concerne les femmes, elles sont destinées à s’occuper seulement de leur foyer.

La distance hiérarchique

Le degré hiérarchique doit être respecté dans la communauté africaine. Dans la famille, l’homme occupe le sommet de la pyramide suivie de sa femme et de leurs enfants. Selon cette image, les femmes doivent obéir à son mari et les enfants aux parents.  Cela reste valable aussi dans un groupe, mais le pouvoir de l’homme dépend de son âge.

L’oralité

Dans la culture africaine, la parole est comme un souffle de vie. Toutes les sagesses, la mentalité, les rites… sont transmis à l’oral. Alors, cette culture orale est basée à partir de la confiance à ce que disaient les ancêtres. Et elle devrait être transmise de génération en génération sans être changée ou reformulée.

L’importance de la nature dans la culture africaine

nature

L’organisation de la société dépend généralement de la nature, selon les pensées ancestrales africaines. Cela s’explique par le fait que la plupart des Africains pensent et croient que l’homme est tiré de la nature. Une telle pensée rend les générations qui se succèdent faible face à elle et à ses caprices (sécheresse, inondation, etc.). Et elle est une évidence chez les sociétés qui s’adonnent à des rites magico-religieux ou qui pratiquent des sacrifices pour qu’elle soit plus clémente envers eux.

Le respect de l’âge

Le respect de l’âge est ce qui particularise la culture africaine. En fait, quel que soit le pays ou la structure (familiale ou organisationnelle), les Africains prennent toujours en compte la dimension de l’âge. C’est même une mentalité prégnante chez toute la population du continent en entier. Et elle se base sur la conviction que les personnes plus âgées, les « anciens », sont celles qui disposent de plus d’expériences et de connaissances.

Les croyances

Les croyances de l’Afrique se basent généralement sur la divinité de la nature. Cela lui permet d’acquérir la force, la puissance pour se protéger contre les maladies, les malédictions… Mais après la colonisation, les Africains ont commencé à maudire leur propre croyance, à cause de la croyance des colonisateurs.

Avant la colonisation

Avant la colonisation, les Africains ont déjà connu des religions appelées les « tradireligions ». Il s’agit du Paganisme, Fétichisme et Animisme. Paganisme signifie que le paysan est proche de la nature. Le Fétichisme fait référence aux images et statues auxquelles les Africains font des adorations.

Après la colonisation

Depuis la pénétration de l’islam et du christianisme, les Occidentaux infligent dans la mentalité des Africaines d’autres convictions. Et ils ont pu dépouiller les Africains de toute leur croyance ancestrale.

La culture africaine d’aujourd’hui

culture africaine moderne

Aujourd’hui, la culture africaine ne peut plus s’imposer face à celle des Occidentaux. C’est un constat non négligeable. Pourtant, elle constitue une source riche du patrimoine mondial en commun. C’est d’ailleurs pour cette raison que la journée du 24 janvier, journée mondiale de la culture africaine et afro descendante, a été instaurée.

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
Articles populaires